Bureau de traduction – Belga Translations

Belga Translations sprl offre une réponse adéquate à tous les problèmes linguistiques qui se posent dans votre entreprise
Demandez un devis

Controverse linguistique autour de la résolution 242 des Nations unies

A l’entrelacs on ne peut plus complexe des relations israélo-arabes s’est ajoutée une ambiguïté de taille dans la fameuse résolution 242 des Nations unies.

Cette résolution, adoptée le 22 novembre 1967 à la suite de la Guerre des Six Jours, requiert en effet :
• selon sa version officielle en français, « le retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés lors du récent conflit » ;
• selon sa version officielle en anglais, « withdrawal of Israel armed forces from territories occupied in the recent conflict » ;

Bien que l’ONU compte six langues officielles, l’anglais et le français ont une prééminence au sein du Conseil de sécurité.

Or l’application de la résolution dans sa version en français signifierait le retrait d’Israël de la totalité des territoires occupés en 1967. La résolution dans sa version en anglais emploie l’expression « from territories » qui peut se traduire par « de territoires ».

Plusieurs diplomates anglo-saxons, protagonistes de la rédaction de la résolution, ont toutefois déclaré que l’absence de l’article défini était volontaire tout en réaffirmant le principe de l’inadmissibilité de l’acquisition de territoires par la guerre.

Le Conseil de sécurité n’a depuis pas pris de résolution interprétative qui aurait levé l’ambiguïté entre les versions linguistiques et les résolutions ultérieures du Conseil de sécurité conservent l’ambiguïté.

Jeromius

Belga Translations : une équipe réactive et flexible à votre service pour vous assurer des traductions de qualité, livrées dans les délais convenus. Découvrez nos services de traduction !

Témoignages